Co - construire ensemble un avenir durable pour le territoire de l'Artense




Qu'est ce la démocratie participative ?


Un premier effort de définition avec Jo Spigel, un des premiers maires en France à avoir dévéloppé cette nouvelle forme de gouvernance citoyenne dans la vile de Kingersheim

La démocratie participative est une forme de partage et d'exercice du pouvoir, fondée sur le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision politique dans le cadre de la démocratie représentative. À la différence de la démocratie directe, le processus de décision ne se fait pas sans les élus mais en collaboration avec ces derniers.

On parle également de « démocratie délibérative » pour mettre l'accent sur les différents processus permettant la participation du public à l'élaboration des décisions, pendant la phase de délibération. La démocratie participative ou délibérative peut prendre plusieurs formes, mais elle s'est d'abord instaurée sur le terrain de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme, avant de s'étendre dans les champs de l'environnement. Dans ces cadres, les associations jouent un rôle central en tant qu'interlocuteurs pour les autorités publiques.

En France, une Charte de la participation du public du ministère de l'Écologie liste les bonnes pratiques en matière de participation du public. 

Les outils de la démocratie participative

La démocratie participative repose sur des méthodes repérables et reproductibles. Voici une lite non exhaustive des outils habituellement utilisés: 
 
  • Les référendums : les citoyens peuvent voter directement sur des questions importantes, comme les lois ou les modifications constitutionnelles.
     
  • Les initiatives populaires : Les citoyens peuvent proposer des lois ou des référendums en rassemblant un certain nombre de signatures.
     
  • Les conseils de quartier : Les citoyens d'une région se sont réunis pour discuter des problèmes locaux et pour faire des recommandations aux élus locaux.
     
  • Les assemblées citoyennes : des groupes de citoyens sont choisis pour participer à des débats sur des questions importantes et pour faire des recommandations aux élus.
     
  • Les budgets participatifs : les citoyens peuvent participer à l'élaboration du budget de leur commune ou de leur région, en donnant leur avis sur les dépenses et en proposant des projets.
     
  • Les consultations en ligne : Les citoyens peuvent donner leur avis sur des projets ou des politiques via des plateformes en ligne.
     
  • Les Conseils Consultatifs de Citoyens : Des citoyens sont choisis pour participer à des réunions et des ateliers pour donner leur avis sur des politiques et des projets.
     
  • Les débats contradictoires qui favorise l'apprentissage d'un dialogue argumentée 
     
  • Les conseils de projets pour accompagner des projets selon leur nature, etc...
 

Un mouvement qui se développe de plus en plus France : Quelques exemples..

Il y a de nombreuses municipalités en France qui ont mis en place des démarches de démocratie participative, comme:
  
  • Paris : La mairie de Paris a mis en place un certain nombre de mécanismes de démocratie participative, tels que les conseils de quartier, les budgets participatifs et les assemblées citoyennes.
     
  • Grenoble : La ville de Grenoble a lancé un projet de "budget participatif" en 2011, permettant aux citoyens de proposer et de voter pour des projets dans leur quartier.
     
  • Rennes : La ville de Rennes a mis en place des "ateliers citoyens" pour permettre aux citoyens de participer aux décisions sur les politiques de la ville.
     
  • Lille : La ville de Lille a lancé un projet de "budget participatif" en 2013, permettant aux citoyens de proposer et de voter pour des projets dans leur quartier.
     
  • Nantes : La ville de Nantes a mis en place un système de "budget participatif" depuis 2009, permettant aux citoyens de proposer et de voter pour des projets dans leur quartier.
     
  • Marseille : La ville de Marseille a mis en place un système de "budget participatif" depuis 2010, permettant aux citoyens de proposer et de voter pour des projets dans leur quartier.
     
  • Parmi des villes plus petites, on pourrait citer Saillans   dans la Drôme (Voir le reportage réalisé par le webmagazine Reporterre)

Les difficultés le plus souvent rencontrées dans la mise en place d'une démarche de démocratie participative

Il y a plusieurs difficultés qui peuvent être rencontrées lors de la mise en place de démarches de démocratie participative, voici quelques exemples :
 
  • Faible participation : Il peut être difficile de mobiliser les citoyens pour participer au processus de démocratie participative. Les personnes qui sont les plus engagées dans la vie politique sont souvent celles qui participent au plus aux démarches de démocratie participative, ce qui peut entraîner une absence de représentativité des participants.
     
  • Coûts élevés : Le processus de démocratie participative peut être réservé à mettre en place et à entretenir. Cela peut rendre difficile pour les municipalités et les gouvernements locaux de les mettre en place.
     
  • Complexité : Les processus de démocratie participative peuvent être complexes à comprendre et à mettre en place, notamment pour les citoyens qui ne sont pas familiarisés avec les processus politiques.
     
  • Résistance des élus : Certains élus peuvent être réticents à céder un certain pouvoir à la population. Ils peuvent considérer cela comme un risque pour leur capacité à prendre des décisions et à gouverner efficacement.
     
  • Problèmes de représentativité : Il peut être difficile de garantir que les personnes qui participent aux démarches de démocratie participative soient des représentants de la population dans son ensemble, ce qui peut entraîner des biais dans les décisions prises.
     
  • Problèmes de légitimité : Il peut y avoir des doutes sur la légitimité notamment des décisions prises par les citoyens, si elles vont à l'encontre des intérêts de certaines personnes ou groupes.
     
  • Problèmes de mise en œuvre : Il peut y avoir des difficultés à traduire les décisions prises lors des processus de démocratie participative en actions concrètes.
     
  • Problème de formation : Il peut y avoir des difficultés à former les citoyens à participer aux démarches de démocratie participative. Il est donc important de mettre en place des outils de formation et d'information pour les citoyens.
Bien que ces difficultés soient réelles, il est important de noter que la démocratie participative est un moyen d'améliorer la participation citoyenne et la transparence, et donc peut être un élément clé pour renforcer la démocratie.

Comment préparer les citoyens à une démarche de démocratie participative

l existe plusieurs moyens pour préparer les citoyens à entrer dans une démarche de démocratie participative :
 
  • La formation : Il est important de proposer des outils de formation pour les citoyens afin de les sensibiliser aux enjeux de la démocratie participative et de les aider à comprendre les processus de prise de décision. Cela peut se faire sous forme de sessions d'information, de débats, de formations en ligne, etc.
     
  • La communication : Il est important de communiquer efficacement sur les démarches de démocratie participative pour inciter les citoyens à y participer. Il faut donc utiliser différents canaux de communication (réseaux sociaux, presse locale, affichage public, etc.) pour informer les citoyens des opportunités de participation.
     
  • L'inclusion : Il est important de favoriser la participation de tous les citoyens, y compris ceux qui sont généralement exclus des processus de démocratie, tels que les personnes âgées, les personnes à faible revenu ou les personnes ayant des besoins spécifiques. Il est donc important de mettre en place des dispositifs d'accessibilité pour faciliter la participation de tous.
     
  • La co-construction : Il est important de considérer les citoyens comme des partenaires actifs dans la définition des projets et des politiques, et non seulement comme des destinataires passifs de ces projets. La co-construction permet de favoriser la participation citoyenne en impliquant les citoyens dès le début du processus de démocratie participative.
     
  • L'accompagnement : Il est important de proposer un accompagnement pour les citoyens qui souhaitent s'engager dans les démarches de démocratie participative. Cela peut se faire sous forme de mentorat, de réseau d'entraide, etc.
     
  • L'évaluation : Il est important de mesurer l'impact des démarches de démocratie participative pour évaluer leur efficacité et les améliorer. Il est donc important de mettre en place des méthodes d'évaluation pour mesurer les résultats des démarches de démocratie participative et de les utiliser pour orienter les futurs projets.
     
En somme, préparer les citoyens à entrer dans une démarche de démocratie participative nécessite une stratégie globale qui couvre la formation, la communication, l'inclusion, la co-construction, l'accompagnement et l'évaluation.

La democratie participative selon le philosophe Pierre Rosonvallon


Lu 115 fois


Nouveau commentaire :