Co - construire ensemble un avenir durable pour le territoire de l'Artense




Enjeux et perspectives de la serre maraichère citoyenne de Cros La Tartière ?


Qu'est ce qu'une serre maraichère citoyenne ?

Enjeux et perspectives de la serre maraichère citoyenne de Cros La Tartière ?
Une "serre maraichère citoyenne" est un jardin communautaire où les citoyens peuvent se regrouper pour cultiver leurs propres fruits et légumes dans une serre. C'est un moyen pour les gens de se connecter avec la nature, d'en apprendre davantage sur l'agriculture durable et de produire des aliments sains pour eux-mêmes et leur communauté. 

La serre maraichère citoyenne s’inscrit dans le projet d’autonomie énergétique déjà entrepris par le village de Cros La Tartière à travers la création de sa ferme solaire.  Elle constitue une étape de plus de plus vers la modernité qui sera par nécessité plus écologique et plus solidaire. 

Une serre maraichère eco-citoyenne s'inscrit dans une double démarche. Elle vise à offrir à la fois une solution concrète pour faciliter localement  la transition alimentaire et  une expérience de démocratie participative dans la mesure où elle mobilise la responsabilité collective des citoyens du territoire. 

Pourquoi associer transition alimentaire et démocratie participative ?

La transition alimentaire désigne le passage d'une alimentation basée sur des aliments locaux et de saison à une alimentation plus variée incluant des aliments importés. Cela peut également inclure un changement dans les habitudes alimentaires, comme l'augmentation de la consommation de viande et de produits transformés. Cette transition est souvent associée à un développement économique et à une urbanisation croissante. Elle peut avoir des conséquences positives, comme une augmentation de la disponibilité alimentaire, mais également des conséquences négatives, comme une augmentation de la prévalence de maladies liées à l'alimentation.
 
La transition alimentaire et la démocratie participative sont liées car elles visent toutes deux à promouvoir une société plus juste et durable. La transition alimentaire vise à changer les systèmes alimentaires pour qu'ils soient plus écologiques, équitables et durables, tandis que la démocratie participative vise à donner aux citoyens un plus grand pouvoir de décision et d'influence sur les politiques qui les concernent.

En associant ces deux concepts, les citoyens peuvent être impliqués dans la transformation des systèmes alimentaires de leur communauté et contribuer à la mise en place de systèmes alimentaires plus justes et durables.

Pourquoi est - il nécessaire aujourd’hui de changer notre manière de nous alimenter ?

Il y a au moins 5 raisons qui justifient aujourd’hui de  changer son mode alimentation aujourd'hui.
 
  1. La première est médicale car notre alimentation actuelle est souvent riche en graisses, sucres et sels, ce qui peut entraîner des problèmes de santé tels que l'obésité, les maladies cardiaques et le diabète. Une alimentation plus équilibrée, riche en fruits, légumes, céréales complètes et protéines maigres, peut aider à prévenir ces maladies et à améliorer la santé globale. ​
     
  2. La seconde est écologique car l'agriculture intensive et les pratiques de production alimentaire actuelles ont des impacts négatifs sur l'environnement, donc adopter une alimentation plus durable peut aider à réduire ces impacts
     
  3. La troisième est économique car les coûts de transport sont généralement plus élevés pour les aliments importés, car ils doivent parcourir de plus longues distances pour arriver à destination. En effet les producteurs locaux peuvent souvent offrir des prix plus bas car ils ont moins de coûts de production. Par ailleurs, consommer des fruits et légumes locaux peut également soutenir l'économie locale et les agriculteurs locaux. 
     
  4. La quatrième est d’ordre sécuritaire les fruits et légumes importés peuvent  être soumis à des normes sanitaires différentes et des produits chimiques différents, ce n’est pas sans danger pour la santé. L’exemple des bananes produites pendant des années en Guadeloupe sont la pour le prouver.
     
  5. enfin la cinquième raison est nutritionnelle : les fruits et légumes locaux peuvent être cultivés et récoltés à maturité, ce qui les rend plus savoureux et plus nutritifs que les produits importés qui ont été cueillis trop tôt pour pouvoir être transportés et qui séjournent dans des frigos géants. 

Un exemple de serre maraichère citoyenne de la patite ville de Uccle en Belgique près de Bruxelles


Lu 173 fois


Nouveau commentaire :